Toute ma vie (en prison) – Mumia Abu-Jamal

documentaire Mumia Abu JamalRéalisé en 2006, ce documentaire britannique raconte l’incroyable aventure judiciaire du fameux Mumia Abu-Jamal, condamné à la peine de mort pour un crime qu’il clame ne pas avoir commis. Il est resté 30 ans dans les couloirs de la mort en Pennsylvanie, avant que sa peine ne soit commué en prison à vie.

Le documentaire judiciaire est un phénomène à part entière. De The Thin Blue Line (Le dossier Adams, par Errol Morris) ou Un coupable idéal (Jean-Xavier de Lestrade), c’est même un candidat idéal aux récompenses diverses, comme les Oscars. Bien mené, il peut  avoir un impact important, comme on a pu le voir avec la série des trois documentaires Paradise Lost (hautement recommandable) qui ont complètement renversé l’opinion publique américaine et le cas des West Memphis Three, leur permettant de sortir de prison. Continuer la lecture de Toute ma vie (en prison) – Mumia Abu-Jamal

Where to Invade Next – Michael Moore

 

Michael Moore, Palme d’Or à Cannes pour Farenheit 9/11 et connu pour ses pamphlets efficaces comme Roger et moi ou Bowling for Columbine, reviens avec un documentaire présenté au festival de Toronto en 2015. Dans ce nouveau film, il parcourt le vieux continent à la recherche de nouvelles alternatives au fonctionnement américain dans divers domaines fondamentaux (éducation, justice, droit du travail, droit des femmes…).

When to invade next : demain ?

 

Michael Moore Where to Invade Next Moore n’a pas perdu son sens efficace du montage signifiant (les premières minutes, mettant en parallèle divers discours sur le terrorisme et la façon dont les services gouvernementaux se comportent avec leurs citoyens, sont brillantes). Mais à force de raccourcis parfois limités (ce que lui rappelle d’ailleurs le ministre portugais qu’il rencontre : rapporter des idées ne changerait rien, il faut que le changement soit global pour assurer la réussite d’un bouleversement à grande échelle), Michael Moore déçoit là où par le passé il avait séduit. Le souffle épique est totalement absent du film, de même que l’inspiration cinématographique.  Cette dernière se résume à emprunter à des collègues extraits et musique sans réel rapport avec le sujet (ou rapport très maladroit : il recycle la Bande Originale du Dancer in the Dark de Lars Von Trier pour illustrer le chapitre sur le droit des femmes). Le film arrive après Demain de Mélanie Laurent et Cyrl Dion dont nous avions pu apprécier les qualités cinématographiques et didactiques, et il souffre de la comparaison avec le film français.

Salvation

Cependant Where to Invade Next réussit également là où Demain échouait de peu, notamment en expliquant mieux les blocages qui empêchent la mise en place de certaines idées. Quelques fulgurances et idées contestataires parfois tirées par les cheveux, mais non moins intéressantes quand on s’est déjà penché sur ces thématiques (pourquoi autant de noirs en prison aux Etats-Unis ?) rappellent que la voix satirique et caricaturale de Michael Moore reste singulière, et qu’un film de Moore même mineur reste donc nécessaire, voire salvateur dans le contexte politique actuel. Un film à voir et à discuter avec passion.

Where to Invade Next, réalisé par Michael Moore – USA – 2h. En salles le 14/09/2016. 

Projection nombre de spectateurs : 80 000

Demain le film

Le très attendu Demain le film de Cyril Dion et Mélanie Laurent tient-il ses promesses ? Réponse ci-dessous et dans vos salles le 2 décembre

demain le filmDemain le film est un documentaire qui a eu le privilège de bénéficier d’une campagne de crowd-funding très efficace (plus de 10 000 participants et plus de 400 000 euros) pour un projet qui souhaitait offrir une visibilité à des solutions de développement alternatives. Cette campagne réussie montre une vraie appétence du public pour ces questions, rassemblant largement par-delà les différentes strates sociales de notre pays. Tous ces souscripteurs doivent donc, à trois mois de la sortie du film, se demander si la mission est remplie. La réponse est oui, et haut la main.

Pendant près de 2 heures, les auteurs passent en revue de façon volontairement éclectique de très nombreux exemples de développement alternatifs. Divisé en 5 chapitres assez démonstratifs, Demain vous donne un vrai espoir et une vraie énergie pour changer le monde à votre échelle. En fait, je pense que c’est même le message le plus important du film : rappeler au public le pouvoir qu’il a entre leur mains : celui de choisir les films qui sont faits, celui de choisir les décideurs politiques qui vont ou pas changer le monde pour demain, celui d’inventer son projet pour demain. Continuer la lecture de Demain le film

L’Oracle

Le film documente la descente aux enfers de Martin Armstrong, un économiste ayant mis au point un système de prévision assez particulier convoité par la CIA.

documentaire Martin ArmstrongDe Paradise Lost à Toute ma vie (en prison), The Thin Blue Line ou Un coupable idéal, nombreux sont les documentaires dénonçant une justice américaine souvent obscure quand elle n’est pas manipulée. L’Oracle (The Forecaster) de Marcus Vetter et Karin Steinberger, n’échappe pas à la règle : une mise en place propre, des interviews empathiques au cordeau, des sous-entendus procéduriers. Les témoins racontent le contenu d’un polar de la vie réelle, qui a de grandes chances de s’être déroulé de cette façon… sauf que les réalisateurs oublient d’en amener une preuve concrète. Continuer la lecture de L’Oracle

Regards sur nos assiettes

Un film pertinent dans sa thématique ne l’est pas forcément dans son traitement. Exemple avec Regards sur nos assiettes qui tente de jeter un autre regard… sur nos assiettes.

documentaire regards sur nos assiettesLe dispositif n’est pas nouveau : confier la caméra à six étudiants afin qu’ils enquêtent sur un sujet, ici la filière agro-alimentaire. On comprend bien la volonté et le symbole (étudiant = génération à venir) et le parti pris (Rhône-Alpes = campagne = changer le point de vue habituel très « urbain » sur la thématique), mais ce système en fait également la faiblesse : enfonçage de portes ouvertes et mocheté des images, du montage et problèmes de son vont devoir être subis par les spectateurs pendant 1h15. Continuer la lecture de Regards sur nos assiettes

Toronto 2015 : les documentaires à surveiller

Nous avons examiné la liste des documentaires présentés au festival de Toronto en 2015, généralement de très haute tenue. Si les promesses sont tenues, on va avoir de beau films à se mettre sous la dent dans les mois qui viennent.

A Flickering Truth (de Pietra Brettkelly) : l’incroyable histoire d’un groupe de cinéphiles Afghans qui vont (littéralement) déterrer le passé cinématographique de leur pays alors qu’ils avaient caché près de 8.000 heures de films sous le règne des talibans.

He named me Malala : le grand retour de Davis Guggenheim (Une Vérité qui dérange) qui suit la fameuse adolescente Malala Yousafzai, qui a survécu à un attentat mené par les talibans et est devenue une championne de l’éducation des filles.

Hitchcock/Truffaut : un documentaire écrit par Serge Toubiana (directeur de la Cinémathèque Française) qui examine la genèse des entretiens entre les deux cinéastes qui ont conduit au livre et aux émissions radiophoniques du même nom, et son héritage, en interviewant divers réalisateurs actuels, de Martin Scorsese à David Fincher en passant par Olivier Assayas.

In Jackson Heights (de Frederick Wiseman)* : le retour de Frederick Wiseman après National Gallery interroge la communauté de Jackson Heights, dans le Queens, où plus de 167 langues sont parlées. Le film explore le conflit interne à la communauté entre maintenir les vieilles traditions et s’adapter aux valeurs américaines.

L’humour à mort (Je suis Charlie) : film de Daniel Leconte, retour sur les attentats du 7 janvier à Paris qui essaiera d’examiner la variété complexe des réactions en France et à l’étranger aux attentats.

25 April (de Leanne Pooley, Nouvelle zélande): un film documentaire mêlant reconstitution, animation, et fiction pour recréer la bataille de Gallipoli, une des plus sanglantes de la 1e guerre mondiale. Le nouveau Valse avec Bachir ?

Amazing Grace : le film posthume de Sidney Pollack sur l’album mythique de Aretha Franklin, Amazing Grace.

This Changes Everything (d’Avi Lewis, Canada) : filmé en parallèlle de l’écriture du livre du même nom par Naomi Klein, ce rappel efficace sur le changement climatique veut montrer que cette crise peut aussi être un moyen de changer les systêmes. Une idée pas si éloignée du film Demain de Cyril Dion et Mélanie Laurent, sortie le 2 décembre.

*A noter l’immense Titicut Folies de Wiseman sera diffusé également

Virunga

Virunga documentaire netflixLes britanniques sortent l’artillerie lourde pour nous proposer un documentaire typique de leurs productions habituelles. Beau et efficace.

Après tant de documentaires, que dire de plus sur l’Afrique colonisée puis soi-disant décolonisée ? Sur les magnifiques parcs nationaux africains ? Sur les guerres civiles ? Virunga répond élégamment à cette question suite à un concours de circonstances malheureux. Partie tourner un documentaire sur le parc naturel du Virunga dans une région troublée du Congo, l’équipe du film assiste à la fois à l’arrivée de Soco un nouvel acteur dans la région qui force ses actions sur les terrains protégés à coups de pots de vins, et à la montée d’une nouvelle guerre civile. Continuer la lecture de Virunga

Le sel de la terre

le_sel_de_la_terre_lobby_25_62x15_0cm_300dpi_5234cmjn_01

Wim Wenders a de la suite dans les idées. Après Pina (Bausch) et la danse, c’est Sebastião Salgado et la photo qui passent par la caméra du réalisateur. Beau, mais un peu inabouti.

Salgado est le photographe le plus humaniste en exercice, un simple coup d’œil à ses photos les plus ou les moins connues permets de s’en apercevoir : tout de suite pointe le regard de l’homme qui aime observer son prochain. Wenders nous propose de le rejoindre dans sa rencontre avec le photographe, invité par ce dernier et son fils, co-réalisateur. Le film appartient d’ailleurs plus à la famille du biopic que n’appartenait Pina, beaucoup plus film expérimental que Le Sel de la Terre. ici, on suit un photographe, on apprend sa vie et comment son regard s’est façonné, sa vocation imposée. Continuer la lecture de Le sel de la terre

An honest liar

AN HONEST LIAR – Truth and Deception in the Life of James « The Amazing » Randi from Justin Weinstein on Vimeo.

An Honest LiarUn documentaire biographique sur un personnage américain inconnu du grand public français. Illusion ou coup de maître ?

Il existe une forte tendance biographique dans le documentaire. Quand il n’est pas désespérément creux (exemple récent le plus désastreux : Lagerfeld Confidential), le résultat est honnête et peut même être nécessaire : voyez comment What happened Miss Simone permet une parenthèse bienvenue sur la lutte pour les droits civiques aux USA à l’intérieur de la biographie de Nina Simone.

Les producteurs d’An Honest Liar ont une démarche un peu plus intéressante : prendre un personnage connu d’une certaine catégorie de personnes (les amateurs de magie aux USA) et utiliser son histoire comme un prisme révélateur d’une société. Continuer la lecture de An honest liar

What Happened miss Simone?

L’art du biopic est un art documentaire particulier. Netflix sort le grand jeu et nous propose en exclusivité un documentaire passionnant sur une des chanteuses les plus éclectiques du siècle dernier, Nina Simone.

What Happened Miss Simone
What Happened Miss Simone

Sélectionné cette année à Sundance, le film What happened Miss Simone propose un voyage dans le passé de la populaire Nina Simone, chanteuse regrettée de nombreux hits de la soul et funk à partir des années 60. Abordant des thèmes de la vie de la chanteuse peu connus de ce côté-ci de l’Atlantique (sa fascination pour la violence, son implication dans la lutte pour les droits civiques…), le joli biopic, s’il n’est en aucun cas révolutionnaire dans son fond ou sa forme, rappelle qu’on peut allier économies de moyen et intégrité (bisous Lagerfeld Confidential). Continuer la lecture de What Happened miss Simone?