An honest liar

AN HONEST LIAR – Truth and Deception in the Life of James « The Amazing » Randi from Justin Weinstein on Vimeo.

An Honest LiarUn documentaire biographique sur un personnage américain inconnu du grand public français. Illusion ou coup de maître ?

Il existe une forte tendance biographique dans le documentaire. Quand il n’est pas désespérément creux (exemple récent le plus désastreux : Lagerfeld Confidential), le résultat est honnête et peut même être nécessaire : voyez comment What happened Miss Simone permet une parenthèse bienvenue sur la lutte pour les droits civiques aux USA à l’intérieur de la biographie de Nina Simone.

Les producteurs d’An Honest Liar ont une démarche un peu plus intéressante : prendre un personnage connu d’une certaine catégorie de personnes (les amateurs de magie aux USA) et utiliser son histoire comme un prisme révélateur d’une société.

Le héros d’An Honest Liar est Amazing Randi, un magicien très célèbre aux Etats-Unis mais inconnu en France (un peu comme Ghoulardi, l’animateur TV papa de :love: Paul Thomas Anderson :love: ) qui décide à un moment de sa carrière de partir en guerre contre ceux qui utilisent les illusions des magiciens non pas pour divertir mais pour tromper les gens. Il passera sa vie à pourchasser les faux prophètes ou télékinésistes qui bien souvent tombent dans les pièges qu’il leur tend. Ceci sans jamais révéler les illusions, comme le veut la règle d’or.

Mais le film dépasse vite l’anecdote pour poser la question de la crédulité aux images de notre société et la responsabilité de la télévision dans l’inéducation des masses. Les coupables réapparaissent peu de temps après comme si de rien n’était. Et puisque les télékinésistes sont passés à la télé, c’est donc qu’ils sont réels, ils sont crus. Puisque les prophètes sont passés aux infos, c’est que ce sont de vrais prophètes, ils sont donc suivis par une foule immense. Leur succès ne se dément pas, et les directions de chaines ne faisant pas leur travail, délivrant des infos de flux plutôt que du qualitatif – séance hallucinante du premier piège posé par Randi – le tout ne fait que se répéter ou s’empirer.

La grande intelligence du film est de s’inclure lui même dans ce raisonnement. Le réalisateur, jusque là absent du film, prend alors le risque de sortir de sa neutralité voire de son empathie bienveillante pour aller chercher la vérité de son personnage principal et finit de faire ainsi de son film un bijou de travail et d’intelligence.

Vous pouvez voir le film directement dans le lecteur Vimeo en haut de page si vous n’avez ni Netflix ni iTunes ni Google Play Store.

An Honest Liar de Tyler Measom et Justin Weinstein (2014)

Production

Duane Andersen direction de production
Nick Fraser producteur exécutif
Thomas Guthrie producteur exécutif
Gregory Henry producteur exécutif
Gill Holland producteur exécutif
Stephanie Levy producteur exécutif
Tyler Measom producteur
Laura Montoya direction de production
Gary Schermerhorn producteur exécutif
David Shadrack Smith producteur exécutif
Barry Sonnenfeld producteur exécutif
Vijay Vaidyanathan producteur exécutif
Justin Weinstein producteur

Photographie : Tyler Measom et Justin Weinstein
Montage : Greg O’Toole

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *