Michael Moore Where to Invade Next

Where to Invade Next – Michael Moore

 

Michael Moore, Palme d’Or à Cannes pour Farenheit 9/11 et connu pour ses pamphlets efficaces comme Roger et moi ou Bowling for Columbine, reviens avec un documentaire présenté au festival de Toronto en 2015. Dans ce nouveau film, il parcourt le vieux continent à la recherche de nouvelles alternatives au fonctionnement américain dans divers domaines fondamentaux (éducation, justice, droit du travail, droit des femmes…).

When to invade next : demain ?

 

Michael Moore Where to Invade Next Moore n’a pas perdu son sens efficace du montage signifiant (les premières minutes, mettant en parallèle divers discours sur le terrorisme et la façon dont les services gouvernementaux se comportent avec leurs citoyens, sont brillantes). Mais à force de raccourcis parfois limités (ce que lui rappelle d’ailleurs le ministre portugais qu’il rencontre : rapporter des idées ne changerait rien, il faut que le changement soit global pour assurer la réussite d’un bouleversement à grande échelle), Michael Moore déçoit là où par le passé il avait séduit. Le souffle épique est totalement absent du film, de même que l’inspiration cinématographique.  Cette dernière se résume à emprunter à des collègues extraits et musique sans réel rapport avec le sujet (ou rapport très maladroit : il recycle la Bande Originale du Dancer in the Dark de Lars Von Trier pour illustrer le chapitre sur le droit des femmes). Le film arrive après Demain de Mélanie Laurent et Cyrl Dion dont nous avions pu apprécier les qualités cinématographiques et didactiques, et il souffre de la comparaison avec le film français.

Salvation

Cependant Where to Invade Next réussit également là où Demain échouait de peu, notamment en expliquant mieux les blocages qui empêchent la mise en place de certaines idées. Quelques fulgurances et idées contestataires parfois tirées par les cheveux, mais non moins intéressantes quand on s’est déjà penché sur ces thématiques (pourquoi autant de noirs en prison aux Etats-Unis ?) rappellent que la voix satirique et caricaturale de Michael Moore reste singulière, et qu’un film de Moore même mineur reste donc nécessaire, voire salvateur dans le contexte politique actuel. Un film à voir et à discuter avec passion.

Where to Invade Next, réalisé par Michael Moore – USA – 2h. En salles le 14/09/2016. 

Projection nombre de spectateurs : 80 000

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *